• 72297 visits
  • 34 articles
  • 233 hearts
  • 3531 comments

Présentation 26/01/2006

Bienvenue à tous sur Drago-and-Hermy.

Fanfictions, OS, images, j'espère que vous prendrez plaisir à suivre mon blog page par page :)

N'hésitez pas à laisser des commentaires pour me dire ce que vous en pensez, que ça soit positif ou négatif.

Plein de bioux à tous.
Jenn.



P.S : Les pubs sont automatiquement supprimées.
 

Texte 1: écrit par Jenn. 26/01/2006

- Tiens, tiens ! La sang-de-bourbe se promène seule dans les couloirs à une heure tardive en plus ! Où sont passés Weasmoche et Saint Potter ?

Hermione qui était la sang-de-bourbe en question ne se retourna pas. Elle savait que la personne qui lui parlait était un jeune garçon aux cheveux blonds. Ses yeux bleus-gris éclatants et son sourire narquois le rendaient terrifiant. Sa grande taille ainsi que son torse que l'on devinait musclé le rendaient impressionnant.

- Hey je te parle ! Ca te tuerait de me répondre ?

Hermione accéléra le pas. La voix du jeune homme se faisait plus menaçante. Elle ne voulait pas avoir à faire avec lui.

- La « grande » Hermione Granger aurait-elle peur du grand Drago Malfoy ?

« Drago Malfoy ». Elle frissonna en entendant son nom. L'ennemi de ses meilleurs amis Harry Potter et Ron Weasley. Elle n'avait pas peur de lui, mais savait que si Harry et Ron apprenaient qu'il l'avait importuné ça finirait mal. Elle s'arrêta enfin, se retourna lentement et fit face au jeune homme qui était posté à l'autre bout du couloir. Il eut un sourire satisfait et commença à avancer doucement vers elle.

- Voilà qui est mieux Granger, mais tu n'as toujours pas répondu à ma question. As-tu peur de moi ?

- Non...répondit-elle en voulant paraître sûre d'elle. Non je n'ai pas peur de toi. Ton nom ne n'impressionne guère et toi encore moins !

- Hum...Tu essayes peut-être de me blesser ! Il n'était plus qu'à trois pas d'elle. Il en faut plus pour blesser un Malfoy.

Elle aurait voulu lui jeter un sort pour lui faire ravaler son orgueil mais elle s'aperçut qu'elle avait laissé sa baguette dans le dortoir des filles. « Quelle idiote » se dit-elle à elle-même. Drago arriva à sa hauteur, la regarda droit dans les yeux et lui sourit pensant avoir eut le dernier mot. Hermione ne quitta pas son regard.

- Toute ta famille, ainsi que toi, vous servez de la faiblesse des autres pour vous sentir plus fort. Vous êtes débordant d'orgueil et de cruauté !

Elle fut satisfaite de sa réponse. Elle voulu repartir pensant avoir fermé le clapet de Malfoy... Mais celui-ci lui attrapa violemment le bras, la plaqua conter le mur et pointa sa baguette sur elle. Hermione aurait voulu hurler pour qu'on vienne l'aider mais la peur qui l'envahissait lui en empêchait.

- De quel droit oses tu dire ça petite sang-de-bourbe. Ma famille vaut bien mieux que la tienne qui est moldue ! Tu mérites la mort ! Vociféra t-il hors de lui sa baguette toujours pointée sur Hermione.

Hermione qui n'avait point quitté son regard ressentit toute la haine qu'il éprouvait à son égard. Une larme coula le long de sa joue et elle se résolu à baisser les yeux. Elle savait très bien que Malfoy attendait avec impatience le moment ou elle serait en larmes, le suppliant de la laisser partir saine et sauve.

- Voilà, tu es content ?

- De quoi ? demanda t-il sans comprendre.

- Tu as réussit à me faire peur. Maintenant je t'en pris, laisse moi partir. Je sais à quel point tu dois être heureux d'avoir eu la réaction que tu attendais de ma part.
Laisse-moi s'il te plaît... Sa voix que les sanglots rendaient tremblante, était faible et seule Malfoy qui se trouvait en face d'elle pouvait l'entendre. Il lui lâcha doucement le bras mais la dominait toujours de toute sa hauteur. Il lui releva le menton, la forçant à le regarder. Elle ne pu, une fois de plus, qu'affronter son regard.

- Tu veux m'attendrir ? Tu veux que j'aie pitié de toi ? Lui demanda t-il avec un rire forcé.

- Tu n'as donc aucun c½ur Malfoy ? Ta fierté t'empêche t-elle d'avoir un minimum de sentiments ?

Drago reçut ça comme une gifle. Bien sûr qu'il avait un c½ur qui lui jouait souvent de mauvais tours comme en se moment. Et des sentiments, il en avait eu quelques minutes auparavant et les ressentaient toujours. Quand il a vu qu'Hermione pleurait, quand il a vu la détresse dans ses yeux et quand il l'a entendu le supplier de ne pas lui faire de mal. Jamais il ne l'avait trouvé aussi jolie. Jamais il n'avait remarqué à quel point ses yeux étaient beaux, jamais il n'avait sentit la douceur de sa peau... Tout ça lui fit ressentir une chose bizarre au c½ur.

Hermione poussa légèrement Malfoy pour pouvoir s'en aller. Quand il sentit les mains de celle-ci pousser son torse, il ne réfléchit pas. Il lui prit les mains, la regarda et l'embrassa.

- Ah ! Mais tu es fou ma parole ! S'écria Hermione en se dégageant de l'étreinte du garçon. Tu...tu pensais à quoi ? Que tu pourrais profiter de ma faiblesse et profiter de moi par la même occasion ?

- Granger non je...non. Balbutia malfoy.

- Tu ne changeras jamais ! JAMAIS ! Hurla Hermione avant de partir en courant.

Cette fois Malfoy en était sûre...il aimait Hermione Granger...

La première fois 29/01/2006

La première fois que Drago a vu Hermione, il l'a trouvé belle

La première fois que Hermione a vu Drago, elle l'a trouvé très beau.

La première fois qu'il lui a parlé, il lui a dit des mots méchants

La première fois qu'elle lui a parlé, elle a répondu à son insulte par un mot désagréable.

La première fois qu'il s'est disputé avec elle, il l'a vite regretté

La première fois qu'elle s'est disputé avec lui, elle a eu mal au coeur.

La première fois qu'il lui a dit qu'il l'aimait, elle l'a gifflé

La première fois qu'elle lui a dit qu'elle l'aimait il ne l'a pas cru.

La première fois qu'il l'a embrassé...

La première fois qu'elle l'a embrassé...elle rêvait....

Ecrit par jenn
sous le coup de
l'inspiration lool

Mots... 02/02/2006

- Je te déteste !! S'écria Hermione folle de rage contre Malfoy.
"Mais je t'aime tellement" pensa t-elle.

- Je te hait !! Lui répondit-il tout aussi énervé.
"Mais tu es si belle" pensa t-il à son tour.
...

écrit par Jenn encore sous l'inspiration

Amitié brisée ? 09/02/2006


-
-


Pensez vous que si
Drago et Hermione
sortaient ensemble,
ça détruirait
l'amitié qu'elle a
avec Harry et Ron ?

Fic de Jennifer 11/02/2006

En espérant qu'elle vous plaise. Biou à tous!!


Drago Malfoy un jeune serpentard de 17 ans faisait sa rentrée en 7eme année dans la célèbre école de sorcellerie Poudlard. Ce jeune blond aux yeux bleus-gris était grand et bien battit. Son sourire narquois ainsi que les mèches blondes qui tombaient sur son visage angélique le rendaient séduisant. Il avait séduit la plupart des filles de son école ce qui lui avait valut la réputation « de tombeur » dont il était très fier. Il avait é nommé préfeten chef et devra donc passer une année à vivre avec lapréfète en chef, dans un des appartements de Poudlard. Son père avait payé cher pour le voir accéder à ce poste, mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'était de se retrouver avec une sang de bourbe, une miss je-sais-tout, l'amie de son pire ennemi Harry Potter : Hermione Granger.
De s
on côté, cette jeune brune au physique charmeur ruminait sa colère dans un des compartiments du train en compagnie de ses meilleurs amis.

- Malfo
y ! Préfete avec Malfoy ! Rrrrrr. Grogna Hermione folle de rage.
Une année, dans un appartement, seule avec...lui !

El
le faisait des va et vient sous les yeux ahuris et les bouches grandes ouvertes de Harry et Ron qui ne savaient pas quoi dire.

-
La pire année de toute ma vie...Je n'ai plus qu'à me jeter de la tour d'astronomie...
-
NON ! S'écrièrent ensemble Harry et Ron.
- H
ermione ne dit pas de telles horreurs ! C'est juste pour une année. Et puis tu ne le verras que le soir. Le reste du temps tu auras cours. Essaya de la raisonner Harry.
- Et le matin ! Tu penses au matin ? s'exclama Hermione en mettant ses poings sur les hanches.
Je n'oser
ai pas prendre ma douche. Oh mon dieu, mon dieu mais que vais-je faire ? demanda t-elle désespérée en mettant sa tête entre ses mains.
-
Tu pourrais en effet sauter de la tour d'astronomie.
Elle re
leva la tête et s'aperçut qu'un jeune homme aux cheveux blonds venait de faire son apparition.
- Qu
'est ce que tu veux Malfoy ?
- Ol
a tout doux Potter. Ce ne serait pas une très grosse perte tu sais !

Ron se
leva, pointant sa baguette sur Malfoy. Il ne fut pas étonné ni impressionné et trouva bon d'éclater de rire.

- A ce que
je vois tu as beaucoup de succès au près des attardés de leur espèce. Dit-il en regardant Ron et Harry. Je ne vois vraiment pas ce qu'ils te trouvent.
- Et moi je ne vois pas ce que peux te trouver toutes les filles de Poudlard ! C'est peut-être l'argent, ou la « célébrité ».
- Surv
eille tes paroles Granger, je te rappelle que l'on va devoir vivre ensemble pendant un an. Il pourrait t'arriver bien des choses tu sais...
- C
e sont des menaces ? Lui demanda t-elle sur le ton du défi.
- Pren
ds-le comme tu veux. De toute façon, que peut-on faire d'une sang-de-bourbe telle que toi ?

Il ric
ana, remit une de ses mèches blondes en place et repartit aussi vite qu'il était arrivé.

Fanfiction écrite par Jenn 15/02/2006

- Miss Granger, veuillez me suivre s'il vous plaît.

Le profe
sseur Macgonagall, la directrice de la maison de Griffondor interpella Hermione sortant de la grande salle après un repas de début d'année chargé. Elle la suivit sans poser de questions, sachant qu'elle l'emmenait dans l'appartement réservé aux préfets en chef. Elle appréhendait le moment où elle devait se retrouver seule en compagnie de Malfoy. Mais après tout, elle n'était pas obligée de se retrouver dans la même pièce que lui.

-
Ne vous inquiétez pas Miss Granger. Lui dit le professeur en voyant son regard inquiet. Malfoy n'est pas un si mauvais garçon. Il suffit de gratter un peu...de soulever la carapace...

Mais
Hermione ne l'écoutait pas, trop absorbée dans ses pensées. Ses pas la guida jusqu'au cinquième étage. Son c½ur battait la chamade, elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle ne voulait pas partager un appartement avec Malfoy, l'horrible Drago Malfoy qui ne manquait pas une occasion de la rabaisser, de l'insulter, de l'humilier... Pendant six ans il avait poussé Harry et Ron à la bagarre, cherchant toujours à ce faire passer pour le martyr. Pour Hermione, le jeune blond n'avait pas de c½ur et finirait comme son père : lâche, odieux, infâme, prétentieux, égoïste...

-
Nous y sommes Miss Granger.

Elle s'a
rrêta avant de rentrer dans son professeur de métamorphose et leva la tête. Un tableau représentant un lion et un serpent lui faisait face. Le lion et le serpent étaient chacun de leurcôté du tableau, se tournant le dos et se lançant des regards noirs.

- Comme vo
us devez vous en douter, le lion représente Griffondor et le serpent Serpentard. Comme vous pouvez le constatez, il ne s'apprécient pas trop...
Hermion
e fit oui de la tête sans savoir trop quoi répondre.
- Le mot de
passe et « entente ». Il se peut que le tableau ne vous laisse pas passer. Il est assez tétu et ces deux là –elle montra les animaux du tableau- ne sont pas toujours de bonne humeur. Je vous laisse visiter toute seule votre nouvelle habitation pour l'année. Bonne nuit miss Granger.

Hermione ne répo
ndit rien. Elle regarda le professeur Macgonagall partir, se demandant si celle-ci reviendrait la chercher ou si elle la laisserait face à son pire ennemi. Elle prit son courage à deux mains et se décida à entrer.

- Entente. Dit-elle à l'adresse du tableau. Celui-ci ne bougea pas. Entente ! Redit-elle un peu plus fort pensant que le lion et le serpent ne l'avaient pas entendu. Rien ne se produisit.
- Entente ! Entente ! Ententeeeeee ! Répéta t-elle désespérément pour pouvoir se faire entendre. Mais rien...le vide...Le tableau refusait de s'ouvrir.

De
grosses larmes commencèrent à perler sur sa joue quand elle pensa qu'elle dormirait peut-être dans le couloir du cinquième étage. Elle frappa le tableau avec ses petits poings comme pour essayer de faire un trou un l'intérieur. C'est alors qu'il s'ouvrit, faisant apparaître un jeune blond qui rigolait en regardant une Hermione déconcertée. Elle essuya d'un revers de manche ses larmes et voulu entrer. Mais Drago lui barrait la route. Elle n'allait pas se laisser faire, surtout pas par lui !

- Laisse-m
oi passer Malfoy !
- Sinon quoi
petite sang de bourbe ? Tu le diras au professeur Mac gonagall ? Tu le diras à Saint Potter et à Weasmoche ?
- Pff !

Elle le
bouscula et entra enfin dans ce qui était son appartement. Elle fut ébahit par la beauté de la pièce qui se trouvait devant-elle. Un feu crépitait dans une magnifique cheminée en bois. Une petite table en bois verni ainsi qu'un canapé et un fauteuil en cuirs marron faisait face à la cheminée ronronnante. A l'opposé de cette pièce qui était le salon se trouvait une table et quatre chaises. Hermione alla ouvrir une porte qui se trouvait à gauche du salon et atterrit dans la salle de bain. Une baignoire verte et rouge se trouvait au fond de la pièce. Un lavabo surmontait d'un grand miroir rendait la salle de bain superbe. Elle sortit de là pour essayer de trouver sa chambre. Une porte rouge où était dessiné un lion lui mit la puce à l'oreille. Elle s'aperçut vite que la porte à côté de la sienne était verte et avait un serpent de dessiner.- J'espère que tu ne ronfles pas Granger ? Lui lança froidement Malfoy.
- Non e
t j'espère que toi non plus. Et puis pendant que j'y pense, tu éviteras de ramener une fille tout les soirs. Les murs ont l'air très fins...

Drago ne
répondit rien. Il s'adossa contre le mur et la regarda entrer dans sa nouvelle chambre.
Aprè
s avoir fait le tour de sa chambre qui n'avait rien d'extraordinaire, elle rangea ses affaires, se mit en pyjama et se glissa dans ses nouveaux draps puis s'endormit.

Fanfiction écrite par Jenn 19/02/2006


Le lendemain, elle se leva de bonne humeur. Elle se rappela qu'elle partageait un appartement avec Malfoy mais ça ne changea pas son humeur. Elle sauta de son lit et pris sa trousse de toilette direction la salle de bain. Elle ouvrit la porte de sa chambre, vérifiant que Drago ne se trouvait pas dans le salon. Elle ne voulait pas qu'il la voie habillé de son petit short et de son t-shirt gris qui lui servaient de pyjama. La voie était libre. Elle avança donc jusqu'à la salle de bain qui était ouverte, entra et ferma la porte. Après s'être lavé les dents et brossé les cheveux, elle commença à s'habiller. Elle était en soutien-gorge et en culotte quand la porte de la salle de bain s'ouvrit à la volée. Hermione se retourna d'un coup sans penser à mettre une serviette autour d'elle et se retrouva face à face avec un Malfoy amusé.

- J
e vois que même les sangs de bourbe sont très jolies ! Lui fit-il remarquer en la regardant de haut en bas.
- Oh ce qu
e tu peux être bête Malfoy ! dit-elle en rougissant devant le regard du Serpentard.
- Bien sûr j
'ai vu des filles beaucoup plus jolie que toi et surtout mieux constituée... Mais avec un peu de chance, tu trouveras un copain avant ta mort...

Hermione se
ntit les larmes lui monter aux yeux mais ne voulait pas laisser cet insolent la traiter ainsi.

-
Je trouverai un copain avant que tu es trouvé une fille qui t'aime pour ce que tu es et non pour ce que tu donnes !

E
lle avait marqué un point. Il ne trouva rien à dire. Sans faire attention au jeune homme, Hermione s'habilla puis sortit en prenant soin de ne pas regarder le blond qui n'avait pas quitté la pièce. La remarque que lui avait fait la jeune fille ne l'avait point blessé mais il ressentit une chose nouvelle au c½ur qu'il ne connaissait pas. « Sûrement la faim qui me ronge depuis ce matin » se dit-il avant de suivre Hermione qui descendait prendre son petit déjeuné dans la Grande Salle en compagnie de ses meilleurs amis.



- S'
ut 'mione ! Pass' un' bo'ré ? Lui demanda Ron la bouche à moitié pleine.
-
La soirée oui mais le réveil non... lui répondit-elle dans un murmure.

En eff
et, elle avait perdue sa bonne humeur. L'altercation qu'elle avait eue avec Malfoy l'avait attristé. Bien sur elle n'en était pas à sa première dispute avec lui mais cette fois c'était différent. Il lui avait dit des mots méchants, blessant qu'elle pris très à c½ur.

- Si jamais ce Malfoy te fais quelque chose je te promet que...commença à dire Harry mais il fut interrompu par la venue de Malfoy à la table des Griffondor.
- Saint Potter qui défend sa petite sang de bourbe. Ce que c'est mignon tout ça ! Mais ne t'inquiète pas le balafré, Granger a des atouts très charmants...
I
l partit en ricanant. Hermione rougissait et essayait de le cacher à ses deux amis.
- C
a veut dire quoi : Granger a des atouts très charmants... ? C'est pas que je pense pas que tu en ai...mais c'est bizarre...enfin tu comprends... ?

El
le lança un regard noir à Ron et chercha un peu d'aide dans le regard de Harry.

-
Ron a raison Hermione. Qu'est ce que Malfoy voulait dire par là ?
- Bon...
ce matin...Malfoy...m'a vu en sous vêtements. Bien sur c'était un accident ! S'empressa t-elle d'ajouter en voyant leurs mines déconfites.
-
Si cette bouse de dragon te touche, je le transforme en chair à gobelin ! S'exclama Ron en brandissant un morceau de patate.
-
Ron tu es ridicule ! Je sais parfaitement me défendre.

Il ne
répondit rien, préférant s'attarder sur la pomme de terre qui se trouvait en face de lui. (Pas Hermione mais le légume lool^^).


En espérant que ca vous plaise! Bis à tous